L'avenir du progrès des vaches

Publié le par Roda

L'autre jour, à la radio, j'entends un journaliste, à propos de la fièvre aphteuse, parler de la destruction de milliers d'animaux.
A l'écouter, c'était un peu comme si on détruisait quelque denrée alimentaire impropre à la consommation.

Je me suis demandé ce que ses paroles pouvaient éveiller comme images à ses yeux.
Probablement un processus abstrait, comme de jeter à la poubelle une barquette de viande avariée.

Pour moi, ce gigantesque massacre, qui n'a pour réelle raison que la logique économique, me montrait des montagnes de cadavres que l'on fait disparaître dans des brasiers monstrueux.
Quand une vache, ou un mouton n'est plus rien qu'une marchandise, dont la vie n'est qu'un processus nécessaire pour l'amener au poids requis avant abattage, où là, il retrouve sa place correcte d'aliment bien empaqueté, alors oui, l'avenir du progrès est en marche.

Publié dans L'avenir du progrès

Commenter cet article