L'avenir du progrès de la France, môssieur

Publié le par Roda

L'autre jour, je lis une chronique dans Charlie Hebdo, dans laquelle étaient stigmatisés les arriérés défenseurs des traditions et des langues régionales, tous des chasseurs fachos amateurs de corridas.
Dans un même élan était glorifiée la France, son pouvoir centralisé et sa langue fédératrice, garante de l'unité nationale.
Je comprends ce point de vue, les lois, les avancées sociales sont ainsi les mêmes pour tous sur tout le territoire et c'est très bien. 
Il est vrai aussi que toutes les traditions ne sont pas obligatoirement défendables.

Mais c'est aussi une vue à court terme qui risque de générer sa propre perte.
Concernant la langue française, pourquoi voulez-vous que des gens qui ont été spolié de leur propre langue, manifestent un quelconque intérêt à défendre celle qui leur a été imposée ?
Il en est de même pour tous les aspects culturels. La défense de la culture française ne se fera que si la France défend son identité multiculturelle, sinon les peuples ne se sentiront pas concernés. L'antagonisme capitale - province en est symptomatique.

Et alors, ceux qui voulaient défendre l'identité française dans le grand bouillon mondialisé, ceux-là en seront les premiers fossoyeurs, sans avoir compris qu'ils marchent d'un bon pas dans l'avenir du progrès, à mépriser ceux qui défendent exactement la même chose qu'eux : leur identité.

Publié dans L'avenir du progrès

Commenter cet article