L'avenir du progrès a gagné

Publié le par Roda

L'autre jour, j'étais encore à courir après un rien, pressé comme toujours de terminer quelque chose qui n'avait rien d'urgent, quand je me suis arrêté dans mon élan, frappé par l'inutilité de ma précipitation.

Pourquoi donc tant de hâte - Il ne faut pas perdre son temps.
Qu'y a-t'il de si urgent - Il y a tant de choses à faire.
A toujours courir, on ne voit plus rien - Le monde est vaste, la vie est courte.
Ecouter, regarder, être présent - Immobile, inutile, dépassé.

Et je suis reparti dans mes activités, vite, pas de temps à perdre, bien en rythme avec l'avenir du progrès.

Publié dans L'avenir du progrès

Commenter cet article