L'avenir du progrès va bien

Publié le par Roda

L'autre jour, j'entends à la radio une émission où l'animatrice, recevant son invité, le salue avec cette expression : "Bonjour, vous allez bien".
Son interlocuteur reste muet et elle enchaîne après un silence un peu pesant.

"Vous allez bien", voilà une phrase dépourvue de sens, ou plutôt dépouillée de son sens.
Qu'un médecin dise, "vous allez bien" à son patient, le message est clair.
Mais débuter une conversation de cette façon la délimite de manière précise.
Cela signifie d'abord "je ne souhaite pas savoir comment vous allez" et ensuite "je positive". 
C'est une démarche commerciale qui exclut les rapports affectifs pour se concentrer sur les affaires.

Déjà cette attitude m'exaspère dans les relations professionnelles, mais alors dans le cadre de relations personnelles et j'inclus ce type d'émission dans cette catégorie, où l'invité n'a rien à vendre et est là pour s'exprimer, c'est l'expression d'un refus d'écoute qui augure mal de la suite de la discussion. C'est d'autant plus dommage que la suite était intéressante.

Mais l'avenir du progrès est en marche, le marché envahit toutes les relations, il ne vous reste plus qu'à reprendre tous en choeur les slogans que les grands communicants ont imaginés pour les foules admiratives.

Publié dans L'avenir du progrès

Commenter cet article