L'avenir du progrès de l'argent du beurre

Publié le par Roda

L'autre jour, mon compte courant était à découvert, ma banque m'a immédiatement débité 6,5€ de frais d'intervention. Bon, je n'avais qu'à faire un peu attention ...
Les banques sont, parait-il, un peu dans la mouise en ce moment, alors il faut bien les aider.

Car si vous n'avez pas encore compris, c'est nous tous qui allons sauver les banques.
Je ne suis pas encore sûr de voir l'avantage que le citoyen de base va en retirer, mais par contre, pour les inconvénients, je vois bien, merci!

Résumons, pour sauver les banques, l'état va s'endetter. Pour rembourser ses dettes, l'état va devoir faire des économies.
Ainsi, nous allons être les heureux bénéficiaires de : réduction des services que l’Etat fournit à la population, pertes d’emploi, baisse du pouvoir d’achat, augmentation des contributions des patients pour les soins de santé, des parents pour l’éducation des enfants, réduction des investissements publics, et une augmentation des impôts indirects.

Pendant ce temps, les banques vont recevoir une manne d'argent frais de très bonne qualité.
Mais au fait, l'état qui emprunte tout cet argent, qui va lui prêter ? Si vous avez répondu "Les banques !", alors vous avez compris. 
Les banques vont prêter à l'état et à taux flamboyants, l'argent que l'état s'endette pour leur donner.
C'est la version moderne du beurre et de l'argent du beurre.

Vous croyiez que l'avenir du progrès s'essoufflait, vous voilà rassurés, il va bien.

Publié dans L'avenir du progrès

Commenter cet article