L'avenir du progrès fait de la politique

Publié le par Roda

L'autre jour, après une journée de manifestations au sujet de l'avenir de l'école, le gouvernement a réagit en annonçant l'obligation pour les communes d'accueillir les enfants lors des grèves des enseignants.

"C'est très bien d'avoir lancé le débat sur le service minimum. Ce débat a permis de faire passer au second plan la grève en elle-même. C'est ça faire de la politique !", a lancé le président de la république.

L'édification des foules avance à grand pas : nous savons maintenant ce que signifie faire de la politique : ce n'est pas se pencher sur les problèmes, discuter, chercher des solutions, trouver des compromis. Non, faire de la politique, c'est noyer le poisson ! C'est mépriser le peuple, lancer des écrans de fumée devant les yeux ébahis des foules en liesse, qui applaudissent la grandeur de l'avenir du progrès de la politique.
Publié le 18/05/2008 @ 16:18 - aucun commentaire  

Publié dans L'avenir du progrès

Commenter cet article