L'avenir du progrès de l'entreprise

Publié le par Roda

L'autre jour, j'entendais sur ma radio un chroniqueur économique expliquer que face à la crise, les entreprises sont obligées de réduire leur masse salariale.

 

Si l'humain pense être l'espèce vivante qui domine le monde, il est d'autres organismes qui lui sont supérieurs et qui vivent sur Terre en l'utilisant. Ils ont leurs propres règles, ne connaissent pas les frontières, se servent de la main d'oeuvre humaine pour exécuter leurs desseins. Ils se développent dans un monde de concurrence et de compétition et ont besoin de croissance pour survivre.

Ce sont les entreprises.

 

Elles naissent, grandissent, utilisent l'humain, se nourrissent de leurs besoins et de leurs envies. 

Quand l'environnement est difficile, l'entreprise s'adapte, elle licencie, elle délocalise.
En cas de danger, elle se sépare de ses parties les plus faibles, elle coupe, elle tranche.

L'humain n'a pas sa place dans ce système, l'humain n'est qu'un rouage, il n'est guère pour ces entités, que ce que le bétail est pour l'homme.

 

Bienvenue dans le meilleur des mondes, dominé par l'avenir du progrès triomphant du nouveau maître du monde.

Publié dans L'avenir du progrès

Commenter cet article